En attendant la création d’un centre d’archives LGBT qui peine à être installé à Paris depuis plus de 20 ans, de nombreuses associations, fonds privés et autres belles initiatives citoyennes se sont développées pour que reste intacte la mémoire des luttes LGBT & Queer. En attendant une énième remobilisation autour de ce projet, on peut déjà aller visiter les nombreux sites web qui ont été crées autour des archives et la mémoire LGBT+.

Le centre lesbien, gai, bi & Trans de Paris -Ile de France

Une des actions fondamentales du Centre LGBT Paris-ÎdF est son activité de maison des associations LGBT. Actuellement 80 associations sont membres. Ces associations représentent la diversité des identités, des attentes et des intérêts des personnes LGBT. Elles sont, pour la plupart, domiciliées au Centre LGBT qui met à leur disposition ses espaces de réunion et de fêtes, ainsi que ses équipements. Certaines y organisent notamment des permanences d’accueil ou de discussion de manière régulière. D’autres associations ont fait le choix d’être membres du Centre LGBT au titre de personnes morales.

Hexagone Gay

Hexagone Gay est un site consacré à la mémoire LBGT (lesbienne, gay, bi , trans). S’il n’existe pas de transmission familiale de la sub-culture LGBT, la littérature et les arts sont une matière précieuse pour l’écriture de cette histoire. A travers des archives exceptionnelles et des centaines de témoignages, Hexagone Gay restitue un siècle de la mémoire collective d’une communauté qui se reconnaît au travers d’un mode de vie, de lieux spécifiques, de codes culturels quasi internationaux dont les gays et les lesbiennes d’aujourd’hui sont les héritier.e.s, s’ils/elles font le choix d’une vie non conventionnelle et en marge de la normalité hétérosexuelle.

ARCL (Archives, Recherches, Cultures Lesbiennes)

Créé en 1983, ce centre de documentation des cultures lesbiennes témoigne des mouvements et groupes lesbiens, féministes et homosexuels. Il s’enrichit sans cesse grâce aux abonnements et échanges, aux achats de livres, aux dons de documents anciens et récents.

Elles cheminèrent

Ce site web s’essaie à établir une chronologie qui concerne les acquis des femmes, des lesbiennes et des pédés ; sans oublier les énormités « drôles » et dérisoires de l’hétérosocialité ! La chronologie est illustrée, quand c’est possible, des photographies prises par Irène et Martine au cours de leur cheminement militant. Elles gardent, bien entendu, tous les droits de reproduction sur leurs prises de vue !

Archives homo info

Le Conservatoire des Archives et des Mémoires LGBT se développe de jour en jour grâce au travail des bénévoles, de leurs collectes, de leurs achats, des dons (de personnes et d’organisations) et d’échanges avec d’autres centres de ressources LGBT en France et à l’étranger. Le site internet est enrichi chaque mois : catalogue (non exhaustif, informatisation en cours depuis 2008), numérisation de documents (n° 1 de la revue Akademos datant de 1909), ressources documentaires (sommaires de numéros de la revue Arcadie ), etc.

Les oubliés de la mémoire

Les «Oublié-e-s» de la Mémoire, association mémorielle nationale, reconnue par les pouvoirs publics et les institutions, œuvre à la connaissance de la déportation pour motif d’homosexualité et sa reconnaissance en France et au-delà. Elle est organisée en délégations territoriales et compte une centaine de membres. Leur action vise les autorités publiques et éducatives, ainsi que les acteurs de la Mémoire et du tissu L.G.B.T. (lesbien, gay, bi et trans). Résolument ancrée dans le présent, leur démarche se traduit également au quotidien par la lutte solidaire contre toutes discriminations. L’association, non partisane, est ouverte à toutes et à tous, sans distinction aucune.

Le Point G

Le Centre de ressources sur le Genre de la Bibliothèque municipale de Lyon a pour objectif de rassembler un ensemble documentaire ciblé sur les questions d’identité de genre et d’orientation sexuelle. Trois grands corpus sont concernés : les livres dores et déjà présents dans les différents départements et sites de la BmL, de nouvelles acquisitions, ainsi que des archives.

 

Vous pouvez également consulter : 

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page. Merci. Armelle