Depuis 1998, un espace de créations, d’échanges et d’expositions accueille une cinquantaine d’artistes dans la capitale. Le regretté Alpha Sow, céramiste de renom, originaire de Thiès, était l’un des résidents de ce “Village des Arts” jusqu’à sa mort, en 2016. Une ballade dans ce lieu unique vous permettra donc d’aller rendre un ultime hommage au maître et découvrir les nouvelles pépites artistiques de demain !

que faire à dakar

Le Village des Arts”. Crédits photo : Armelle Peuvion-Weiss

Un petit havre de paix entièrement dédié aux artistes

Ce village, placé sous la tutelle du Ministère de la Culture et géré par le comité des artistes résidents, s’étend sur un espace de 4 hectares. Au début des années 1980, un village similaire existait déjà à Dakar, du côté de la Corniche Ouest, mais c’est désormais dans le quartier résidence de la paix que la cinquantaine d’artistes a posé bagages. Vous y verrez des peintres, des sculpteurs, d’autres travaillant la céramique, la photographie ou la vidéo. Cependant, on ne vous le cache pas, l’environnement du lieu n’est pas paradisiaque mais une fois à l’intérieur, vous serez vite conquis par son atmosphère ! Outre les ateliers d’artistes, on trouve également une galerie d’exposition, une fonderie de bronze ainsi qu’une cafétéria (qui rouvrira sous peu).

que voir à dakar

Œuvres du peintre Ibrahima Kébé, dans son atelier. Crédits photo : Armelle Peuvion-Weiss

Une galerie d’exposition de 300m carrés

La galerie Léopold Sédar Senghor, situé à l’intérieur du village, accueille les œuvres des artistes résidents sénégalais ou étrangers, de passage à Dakar. En ce moment, vous pourrez y trouver les portraits d’un enfant du pays, Lassana Gassam, ainsi que les toiles de l’artiste français Yves Marie. Dans les œuvres exposées, ce dernier critique les politiques migratoires – principalement européennes – en faisant référence à des tableaux illustres. Par exemple, pour “le massacre des migrants”, il s’inspire du tableau de Nicolas Poussin : le “Massacre des Innocents” (1629).

dakar senegal

“Le massacre des migrants”, de Yves Marie, 2016. Crédits photo : Armelle Peuvion-Weiss

Des ateliers très prisés et des femmes peu présentes 

Les places étant limitées, les ateliers sont parfois partagés entre deux ou trois artistes. Encore faut-il déjà avoir une place…car pour obtenir un atelier, il faut s’armer de patience. La peintre Kembury Bessane, qui a déjà exposé de nombreuses fois en Europe (Belgique, France, Allemagne) et en Afrique (Maroc, Mauritanie, Gambie), peut en témoigner. En effet, cette artiste n’est arrivée qu’en 2009 au “Village” alors qu’elle avait fait sa demande dés 2005, soit quatre ans plus tôt. Elle est en outre, l’une des trois seules artistes femmes présentes dans le village. Une disparité importante qu’il serait sans doute nécessaire de rééquilibrer à l’avenir.

artistes senegal

La peintre Kembury Bessane dans son atelier. Crédits photo : Armelle Peuvion-Weiss

Un lieu d’échanges 

Réunir dans un même espace des personnalités aux pouvoirs créatifs débordants rend ce lieu très atypique et comme les artistes utilisent leur atelier comme lieu de travail mais aussi comme lieu d’exposition improvisé pour les visiteurs curieux, ils se feront sûrement un plaisir de vous expliquer leur démarche et leur travail si vous allez à leur rencontre ! En avant les artistes !

senegal

Du côté des tailleurs de pierre et des céramistes. Crédits photo : Armelle Peuvion-Weiss

Informations pratiques

Le « village des Arts » est situé sur la route de l’aéroport, entre le stade Léopold Sédar Senghor et l’échangeur Foire. A 20mn du centre-ville, à 10mn de l’aéroport et à 15 mn des Almadies. Attention, pas d’affiche à l’entrée du lieu. Vous pouvez vous y rendre en individuel ou en groupe de 9h à 20h tous les jours mais si vous souhaitez une visite organisée, il faut prendre rendez-vous.

  • Guibril André Diop (Secrétaire Général du Village des Arts) : 77 648 99 64
  • Idrissa Diallo (Responsable de la galerie) : 77 552 19 80
  • Pour plus d’informations : https://www.villagedesarts.com/
Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page. Merci. Armelle